Le mythe napoléonien dans la littérature de langue allemande au 19e siècle

Du vivant même de Napoléon Ier, l'empereur français tend à devenir un mythe littéraire : son ascension fulgurante, son « génie » et sa chute inspirent les auteurs européens, tant chez les contempteurs (Byron) que les admirateurs (Manzoni). Dans les pays de langue allemande, ce mythe napoléonien présente plusieurs dimensions, qu'on analysera en le replaçant dans les contextes politique et littéraire qui ont présidé à la création des images d'un Napoléon représenté comme modèle ou menace. On l'étudiera en particulier au théâtre, dans deux pièces de l'Autrichien Grillparzer et de l'Allemand Grabbe, notamment à travers les thèmes de la guerre, de l'héroïsme et de l'hybris et le renouvellement de la forme dramatique. Cette approche sera nourrie de comparaisons avec les constructions du mythe napoléonien dans d'autres genres par des écrivains français de la même époque (Chateaubriand, Hugo, Stendhal).

Textes d'étude :

GRILLPARZER, Franz :König Ottokars Glücks und Ende [1825], Stuttgart, Reclam, 2007 ; Der Schiffer und sein Sohn auf der Höhe der Insel St. Helena, im Jahre 2815 [1815] et Napoleon [1821]

GRABBE, Christian Dietrich : Napoleon oder die hundert Tage [1831], Stuttgart, Reclam, 2002

Autres auteurs abordés :

Stendhal, La Chartreuse de Parme [1839]

Victor Hugo,Les Orientales (Lui) [1829], Les Châtiments (L'expiation) [1853], Les Misérables [1862]

François-René de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-tombe [1849-1850]

Littérature critique indicative :

BEßLICH, Barbara : Der deutsche Napoleon-Mythos. Literatur und Erinnerung 1800 bis 1945, Darmstadt, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 2007

EGGS, Ekkehard / FISCHER, Hubertus (Hg.) : Napoleon: Europäische Spiegelungen in Mythos, Geschichte und Karikatur, Frankfurt, Haag + Herchen, 1986

SCHULZE, Hagen : « Napoleon », dans Deutsche Erinnerungsorte, hg. v. Etienne François u. Hagen Schulze, München, Beck, 2001, t. 2, p. 28-46

WÜLFING, Wulf : « Eine der größten Verwirklichungen des Individuums im okzidentalen Sinn. Zum Napoleon-Mythos von Goethe bis Hofmannsthal als einem Weg aus der Provinzialität », dans Internationalität nationaler Literaturen: Beiträge zum ersten Symposion des Göttinger Sonderforschungsbereichs 529, hg. v. Udo Schöning, Göttingen, Wallstein, 2000, p. 222-238